Rechercher
  • Team WTC

L’Art de la table en France, une véritable histoire - PART 1

« Apprendre à dresser une jolie table, à marier les saveurs, à placer les convives, répond à une codification précise. L'art du « bien recevoir » et surtout du « bien manger » remonte au Moyen-Âge. Avant la démocratisation de la cuiller au cours du XIVe siècle, il est d'usage de se servir avec ses doigts dans un plat mais, élégance oblige, avec les trois premiers doigts de la main droite ! »

Jacqueline Queneau Christine Fleurent - Historia


Tout commence dans l’Antiquité où la vaisselle, les couverts et la verrerie n’existaient pratiquement pas. Pour les Grecs et les Romains, l’art de la table se résumait uniquement à la convivialité, au partage du repas et à la dégustation du vin. Les familles riches utilisaient quelques poteries et cuivres pour boire, notamment le vin.

L’antiquité romaine et grecque ont marqué l’histoire par l’importance du partage et de la convivialité des repas, mais aussi par leur banquet sous forme de U en tables-lits (le « triclinium ») qui est encore utilisé de nos jours.

Un Triclinium


L’évolution de l’art de la table a continué durant la première période du Moyen-Âge (de 476 jusqu’à 987) avec l’importance d’être en position assise pour manger, mais aussi avec l’apparition de la nappe. De couleur blanche, elle possédait une connotation religieuse (signification de pureté) mais servait aussi de serviette. Les nappes servaient également à cacher les tables, composées notamment de planches et de tréteaux. Les poteries ont laissé place à de la vaisselle en verre et des couteaux en or non-coupants pour les plus aisés ; des cuillers et des ustensiles en bois pour les plus démunis. L’utilisation des doigts pour festoyer est néanmoins restée le plus répandu.


Au cours de la deuxième période (de 987 à 1492), les repas ont pris une dimension sociale très importante où la hiérarchie a été omniprésente. La forme de banquet en U plaçait les personnes de haut rang en centre de table et les personnes les moins importantes en bout de table. Le partage a disparu et a laissé place au repas protocolaire, mais sans réelles manières.

Un banquet médiéval


En effet, c’est au XVIe siècle que sont apparues les manières à table chez les nobles : la reconnaissance hiérarchique est devenue prioritaire. La royauté a appuyé l’importance de se tenir à table comme force de pouvoir. Certains ustensiles tels que la fourchette à deux dents, la serviette, la faïence fine et les sièges individuels sont apparus à l'époque de Catherine de Médicis.


La suite de « L’Art de la table en France, une véritable histoire » dans notre prochain article ...



42 vues
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Facebook Icône
  • Pinterest ecole jaelys
  • YouTube Ecole Jaelys

© 2019 - 2020 www.weddingtablecontest.com - Tous droits réservés. L'intégralité du contenu de ce site est la propriété exclusive de l'école Jaelys